Explorer la Campagne Japonaise

Avec une voiture et une carte, à vous le Japon !

Par Olivia Lee   

J'ai la chance de travailler en tant que ALT (Assistant Language Teacher) dans le cadre du programme JET. Outre les cours compris dans le travail en lui-même, cela implique d'être affecté à un village dont la plupart de vos connaissances n'ont jamais entendu parler et de projeter d'y commencer une nouvelle vie.

La raison pour laquelle je vous dis cela est que lorsque j'ai eu connaissance de mon affectation, Asagi (un petit village au Sud de Kumamoto, en pleine campagne) pour la première fois, je ne pouvais même pas imaginer à quoi cela pouvait ressembler. C'est tout petit, il n'y a bien sûr aucune "visite incontournable", pas de "choses à faire" là-bas, et rien qu'un moteur de recherche sur Internet ne puisse vraiment m'indiquer. Asagi n'était clairement pas considéré comme un lieu touristique.

Cependant, j'ai découvert en vivant là-bas que ce qu'Internet sait d'un lieu ne correspond pas nécessairement à ce que ce même lieu a à offrir, parce qu'honnêtement, je n'ai jamais vu plus de beauté au cours de ma vie entière qu'en un an dans cette région (et j'ai énormément voyagé !). Je suis clairement subjective, je le sais. Aussi, avoir vécu longtemps à cet endroit implique que j'ai vu les magnifiques couchers de soleil, les jours de récolte du riz, les ciels orageux et les fleurs de cerisiers au printemps, que vous ne verriez peut-être pas en visitant Asagi en une journée seulement. Cependant, en vivant à cet endroit, je me suis rendue dans de nombreux villages au beau milieu de nulle part qui m'ont tout autant émerveillé. La campagne japonaise est vraiment magnifique : les montagnes, les rizières, les rivières, les petites boutiques dans lesquelles il semblerait surprenant de trouver des clients, le combini dans chaque village, les choses originales que vous apercevez sur le bord de la route, telles qu'un distributeur d'œufs, et les distributeurs automatiques en eux-mêmes.

Visiter la campagne japonaise est aussi très facile. Tous les panneaux routiers installés au Japon sont en anglais, même dans les villages dans lesquels vous n'imagineriez pas la visite d'un seul touriste. Cela concerne les noms de lieu mais aussi toute "chose intéressante", comme les statues, les cascades, les sanctuaires, les temples, etc. Aussi, en voyageant à la campagne, j'ai tenté d'éviter les grandes routes : cela implique non seulement de ne pas payer de péage, mais aussi d'emprunter des "routes de campagne" maintenues dans un excellent état et qui vous vaudra en général d'être récompensé avec bien plus de choses à voir. Plutôt que de couper à travers les montagnes en empruntant des tunnels comme c'est le cas sur les grandes routes, vous en effectuez le tour et la traversée.

La campagne ne possède peut-être pas de "visites incontournables" et on n'y trouve peut-être pas de "choses à faire", mais si vous avez une voiture ou la possibilité d'en louer une, je vous encourage vraiment à choisir un village sur une carte (un dont vous n'avez jamais entendu parler), et à simplement vous y rendre. Profitez du trajet, car il fait partie de l'aventure. Quand vous serez arrivé à destination, il n'y aura peut-être rien à faire, mais rendez-vous au supermarché local, essayez le onsen local, mangez au restaurant local, faites un tour en voiture près des rizières environnantes, et regardez les panneaux routiers puisque vous y verrez souvent des "attractions" telles que des statues, des grottes, des cascades, etc. dont Internet ignorait jusqu'à l'existence. Cela sera peut-être un désastre, mais aussi une aventure, à n'en pas douter. De plus, vous ferez l'expérience d'un Japon dont les touristes n'auront jamais connaissance !

[Toutes les photos que j'ai jointes à l'article sont prises dans des lieux que j'ai trouvés ; sans organisation préalable, simplement en prenant ma voiture et mon appareil photo !]

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

1
0
Elodie Pourrat

Elodie Pourrat @elodie.pourrat

Ayant baigné dans la japanime depuis l'enfance, mon intérêt pour la culture Japonaise s'est largement étendu au fils des années. Je suis aujourd'hui des études de Japonais et d'Anglais, et prends beaucoup de plaisir à traduire les articles de JapanTravel.

Article original par Olivia Lee

Laissez un commentaire