Sites du Cinéma Japonais

Top quatre des lieux de tournage auxquels s'intéresser

Le cinéma japonais a une réputation légendaire à travers le monde entier. Au début du dix-neuvième siècle, des réalisateurs tels que Masahiro Makino, Akira Kurosawa et Yasujiro Ozu ont produit des oeuvres aidant à définir et influençant aujourd'hui encore le cinéma moderne à l'échelle internationale. De plus, il en est bien entendu ainsi pour la plupart d'entre eux depuis l'apogée de la production à l'ère en question. Si vous êtes un amateur de film voyageant au Japon, intéressez-vous aux vestiges de cette Histoire qui sont dispersés à travers tout le pays.

Le National Film Center, Tokyo

La plupart des personnes visitant le Japon arrivent par Tokyo, alors si vous y passez quelques jours, commencez votre voyage en visitant cet hommage au cinéma japonais qui s'étend sur sept étages. Vous pouvez faire une halte pour profiter d'une projection de film, passer du temps à consulter des documents dans la bibliothèque publique ou explorer l'espace dédié à deux expositions situé au dernier étage. Si vous avez un temps limité à consacrer au centre, assurez-vous d'au moins visiter le musée, espace bien conservé offrant une explication détaillée sur le développement du mouvement cinématographique.

Le Château d'Himeji, Himeji

Le Château d'Himeji est magnifique. Même les personnes qui n'ont aucun intérêt pour le cinéma seront époustouflées par sa taille et son architecture élégante. Les passionnés de cinéma remarqueront néanmoins que son image s'étend au-delà de sa longue Histoire politique. Le château est la toile de fond d'un certain nombre de films japonais ou non-japonais réputés mondialement, dont deux des derniers films d'Akira Kurosawa, Kagemusha et Ran. Si vous prévoyez déjà une visite au Château d'Himeji, cherchez les endroits où ces réalisateurs ont introduit ce lieu dans leurs oeuvres de fiction.

Kyoto

Dans sa globalité, Kyoto a été une ville fondamentale pour le développement du cinéma au Japon. C'est ici que le Cinématographe des Frères Lumière a été présenté pour la première fois. A l'origine, c'est aussi à cet endroit que de nombreux studios pionniers ont été installés. Kyoto a été la fois la toile de fond et le moteur commercial derrière l'industrie depuis ses débuts à la fin du dix-neuvième siècle, et des traces de ce passé sont visibles à travers la ville, alors partez à leur recherche ! On peut notamment en citer quelques uns, tels que : l'Ancienne Ecole Primaire Rissei, où le Cinématographe a été présenté, le Toei Kyoto Studio Park, moitié parc à thème, moitié plateau de cinéma que les visiteurs peuvent explorer à leur gré, et de petits monuments tels que le buste du prestigieux acteur Matsunosuke Onoe.

Les Dunes de Sable de Tottori, Préfecture de Tottori

S'il ne s'agit pas vraiment d'un désert, les petites dunes de sable de la Préfecture de Tottori, surnommées "le Désert du Japon", peuvent très bien évoquer une atmosphère formidable et désolée si elles sont cadrées dans le bon angle. C'est pour cette raison que la région a été choisie comme lieu de tournage pour l'un des plus grands succès cinématographiques du Japon : Suna no Onna (La Femme des Sables). Initialement écrit par Kobe Abe puis adapté sur grand écran par Hiroshi Teshigahara, ce film est un chef d'oeuvre surréaliste qui n'aurait pas pu mettre en lumière le mysticisme et la détresse de l'histoire du protagoniste sans un cadre géographique parfait. On peut dire sans mal que les Dunes de Sable de Tottori ont été représentées de manière excellente.

0
0

Laissez un commentaire