Le Moine, le Vagabond et le Mort

Le Temple Tôkô-ji séduira les amateurs d'Histoire

Le Temple Tôkô-ji (東光寺) est situé dans la banlieue d'Iwakiri près de la ville de Sendai, dans la Préfecture de Miyagi. Longé par la paisible rivière Nanakita, ce petit temple est assez modeste et ne semble en rien sortir de l'ordinaire.

Il y a peu de choses à voir et il est difficile de s'y rendre sans voiture. Par ailleurs, le temple présente un volume de tombes inhabituellement élevé, ce qui peut mettre mal à l'aise, aujourd'hui encore. C'est un lieu tout indiqué pour les amateurs d'Histoire, comme moi-même. En réalité, c'est le fait d'avoir vu une exposition au Musée de Sendai mentionnant ce temple qui m'a poussé à faire ce voyage.

Le temple Tôkô-ji date du IXe siècle, ce qui est un fait important puisqu'on considère la plupart du temps que Sendai ne datait que de 400 ans quand le seigneur féodal Date Masamune y a fait construire un château et que la ville est devenue une métropole prospère. On dit que le temple a été fondé par le célèbre moine Ennin (Jikaku Daishi), qui appartenait à l'école Tendai. Ce grand homme a consacré toute sa vie à l'étude, à la diffusion, et au développement du Bouddhisme au Japon. Ses voyages l'ont amené à étudier au Mont Hiei, près de Kyoto, et jusqu'en Chine, puis à travers tout le Japon.

Les murs de pierre dans lesquels sont taillées des statues bouddhistes sont l'attrait principal du temple. Elles auraient été réalisées entre les périodes Kamakura et Nanboku (et donc, approximativement en 1300). Ces sculptures représentent précisément Amida Nyorai et Yakushi Nyorai. On dit que 120 de ces artefacts sont dispersés autour du temple ou préservés par divers organismes, bien que la plupart aient été lourdement érodés et offrent peu de choses à voir.

Lorsqu'on voit ces anciennes sculptures datant du VIIe siècle de ses propres yeux, on ressent de la puissance et une énergie spirituelle. A mon sens, ce seul fait rend le voyage intéressant. Entrez dans le temple et empruntez la route pavée sur votre gauche pour voir les statues principales (en photos). Je n'étais pas sûr de leur emplacement et j'ai commencé à errer désespérément près des tombes parsemant le temple et les collines.

Aux alentours de l'année 1960, le légendaire auteur de haïkus Matsuo Bashô a entreprit son voyage épique : "Le Chemin étroit vers les contrées du Nord". Ce temple fut l'un de ses lieux de passage.

Une fois de plus, ce temple ne s'adresse vraiment qu'aux amateurs d'Histoire. Si vous souhaitez voir un temple plus impressionnant fondé par Ennin, visité par Matsuo Bashô et comprenant des artefacts bouddhistes, vous devriez oublier ce temple-ci et vous rendre au temple de montagne prisé Yamadera, situé à une heure de train de Sendai.

0
0

Laissez un commentaire