L'Hôtel Italia Ken à Niigata

Une empreinte étrangère à Yokohama 24 - Pietro Migliore

Par Tomoko Kamishima   

L'Italia Ken est un hôtel établi depuis longtemps, situé dans l’un des quartiers anciens les plus fameux de Niigata, Furumachi. Il est maintenant sous la tutelle d'une grande chaîne d'hôtellerie, mais il a réussi à conserver son charme de la bonne vieille époque Meiji (il y a plus de 100 ans)

Emplacement

Il y a trois grandes rues  principales fourmillantes d'activité dans la ville de Niigata : la zone autour de la gare JR de Niigata, la zone de Bandai autour du magnifique pont de Bandai qui franchit la rivière Shinano, et l'ancien quartier authentique de Furumachi. 

La zone autour de la gare est pratique et fournit un accès facile à la plupart des endroits de la ville. Vous y trouverez aussi des hôtels à des prix raisonnables. Mais si vous voulez découvrir l'atmosphère et le piquant original de cette ancienne ville portuaire, alors rendez vous sans hésiter à Furumachi. Et l'Italia Ken y est en plein milieu ! 

Alors, où se trouve Furumachi exactement ? Tout d'abord, trouvez une carte de Niigata et trouvez la rivière Shinano. Au nord de la gare se trouve l'île de Niigata, reliée à la terre par quelques ponts. La gare JR de Niigata se trouve au sud du fleuve, et le pont de Bandai se trouve dans la continuité de la rue partant de la gare jusqu'à franchir la rivière. Une fois le pont traversé, continuez au Nord jusqu'à arriver au très grand bâtiment NEXT 21, une tour en forme de crayon. Il se trouve globalement au milieu de cette zone. Puis, localisez le sanctuaire de Hakusan sur la carte. Toutes les adresses ici sont numérotées à partir de ce temple. Plus un lieu est proche du temple, plus son numéro est petit. La rue à l'ouest de Furumachi est appelée Nishi-Bori (canal ouest) et celle à l'Est Higashi-Bori (canal est). Voilà, maintenant si vous connaissez le nom de la rue et le nombre du bloc, vous ne pouvez plus vous perdre. 

L'Italia ken est situé à Nishi-bori 7. Le NEXT 21 est situé à Nishi Bori 5. Les restaurants Japonais huppés de la ville, vous les trouverez autour de Furumachi 8 et 9. 

L'Italia ken

Avant de devenir un hôtel, l'Italia Ken commença en 1874 en tant que petite épicerie à tout faire, dirigée par un résident italien, Pietro Migliore. A l'époque, les Japonais suivaient le principe bouddhiste selon lequel manger de la viande était un acte impur. Il fallut donc du temps à l’affaire pour prendre de l'ampleur. Mais le gouverneur de Niigata, Masataka Kusumoto, apporta son soutien à Migliore et sa boutique, et partagea son attitude positive à l'égard de la consommation de viande et la cuisine occidentale en général. Le docteur Ton Takeyama, un physicien de Niigata respecté, recommanda fortement aux habitants de manger du bœuf et du lait, d'un point de vue strictement diététique. Son affaire commença alors à grandir. 

Mais un jour un incendie fit rage au centre de Niigata. Migliore perdit son magasin. Il voulut alors quitter le Japon. Mais de nombreuses personnes à Niigata l'encouragèrent à rester. Il était très apprécié et surnommé "Miora-san" en signe d'affection. Convaincu de ne pas partir, il ouvrit en 1881 un authentique restaurant occidental, appelé l'Italia Ken. Il en était très fier, il s’agissait d’un magnifique bâtiment à trois étages qui attirait l'attention de tous. 

Pietro Migliore

Mais, pourquoi Migliore est-il venu au Japon à l'origine ? C'est une histoire intéressante ! Une troupe de cirque français, "Le soulier", fit sa première visite au Japon en 1871. Ils visitèrent et firent leurs représentations dans de nombreuses villes japonaises. Ils firent leur seconde visite au printemps 1874. Ils installèrent d'abord leurs tentes à Asakusa, puis Yokohama en avril, et enfin arrivèrent à Niigata en mai. L'un des cuisiniers de la troupe était Migliore lui-même. Le journal quotidien de Yokohama rapporta que : 

"Ils se représentèrent sous une grande tente d'environ 80 mètres de diamètre. Des hommes et des femmes habillés en costumes brillants dansaient et sautaient dans les airs sur des cordes, passaient à travers des anneaux et faisaient des pirouettes sur des chevaux. C'était tout simplement incroyable!"

Mais Migliore fut victime d'une grave maladie alors qu'il était à Niigata. Il ne pouvait plus bouger. Soulier fut finalement contraint de l'abandonner seul à Niigata. Il ne comprenait pas la langue, était sans le sou, et ne savait pas quoi faire. Pris de pitié pour lui, un des aides de cirque à Niigata, un certain "Gonsuke" et sa fille Osui prirent soin de lui. Quelques mois plus tard, Migliore récupéra de sa mauvaise condition et commença l'affaire de l'épicerie, puis du restaurant en compagnie d'Osui. Cette dernière l'aidait et ils travaillèrent ensemble pendant un certain temps, mais seulement jusqu'à ce qu'elle soit sûre qu'il était capable de continuer seul. En 1912, Migliore vendit le restaurant Italia Ken, alors florissant, et retourna finalement dans son pays natal, l'Italie. Il mourut en novembre 1920 dans sa ville, Turin. 

Si vous allez à Niigata, profitez des magnifiques rues de Furumachi et de Nishi-Bori, et ayez une petite pensée pour cet Italien qui a vécu de façon si difficile à Niigata, il y a plus de cent ans. 

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Alexis Guiral

Alexis Guiral @alexis.guiral

Etudiant en école de commerce, actuellement en stage à Niigata.  Passionné d'arts martiaux Japonais, en particulier le Karaté et l'Aikido, j'ai commencé à apprendre le Japonais en France, et je suis actuellement en train de chercher à m'améliorer par la pratique quotidienne.  J'espère que mes articles vous transmettrons les sentiments que m'ont fait vivre les lieux que j'ai visités, et j'ai hâte de recevoir vos commentaires!  よろしくお願いします。

Article original par Tomoko Kamishima

Laissez un commentaire