Se Divertir à Okayama

Explorer le jardin Koraku-en et le Château d'Okayama

Okayama a une histoire passionnante. Dans les années 1970, la ville est devenue le premier lieu à ouvrir des écoles aux citoyens de base au Japon. Le mouvement s'est poursuivi, pour faire d'Okayama un centre éducatif avec l'Université d'Okayama, ouverte durant les temps modernes et figurant dans le peloton de tête des universités japonaises.

Aussi, de nombreux étrangers ignorent que durant la guerre, les bombardements ont presque détruit la ville, dont le superbe Château du Corbeau. Aujourd'hui, Okayama est une ville moderne comptant plus de 700 000 habitants et est une plaque tournante en matière de transport dans l'Ouest du Japon.

Nous visitions Fukuoka, à Kyushu, et avons décidé de faire une halte à Okayama sur le chemin du retour.

Avant de quitter Fukuoka en shinkansen, nous avons acheté un bento désigné par le terme "EKIBEN" (panier-repas de gare), populaire dans la plupart des gares touristiques. La boîte contient généralement des mets locaux, et manger un EKIBEN est plaisant pour les touristes.

En arrivant à Okayama, nous nous sommes rendus à pied jusqu'à notre destination principale : le Koraku-en, figurant parmi les trois plus beaux jardins paysagers du Japon. C'est un seigneur féodal qui a donné l'ordre d'aménager le jardin en 1687 afin d'en faire un lieu de divertissement pour la famille qui détenait le pouvoir à l'époque. De temps en temps, l'entrée était ouverte au public. En 1884, le jardin a été intégré à la Préfecture d'Okayama et il fut ouvert au public de manière permanente. On y trouve des pruniers, des cerisiers et des érables, une volière avec des grues, une plantation de thé et une scène de théâtre Nô, soit une scène sans rideau pour séparer les spectateurs des acteurs. Nous nous sommes baladés près de superbes étangs et de vastes pelouses soigneusement entretenues. Depuis le haut de la colline Yuishinzan surplombant le jardin, la vue est formidable.

Le Château d'Okayama se trouve juste de l'autre côté du fleuve Asahi. Construit en 1597, il est situé à proximité du jardin et est appelé "Château du Corbeau" en raison de ses murs noirs.

Quinze propriétaires terriens ont occupé ce château et presque tous leurs descendants étaient des samouraïs. Le château d'origine a été détruit durant la Seconde Guerre Mondiale, et reconstruit à l'identique en 1966. Aux alentours du château, on observe un effort constant pour déterrer divers bâtiments historiques.

Okayama étant désigné comme le berceau du conte populaire Momotarô (le Garçon de Pêche), vous remarquerez de nombreuses références à ce héros légendaire à travers la ville.

On trouve une maison de samouraï très bien préservée (ex-clan Ashimori) que vous pouvez visiter, afin d'en apprendre plus sur le mode de vie de l'époque. La ville regorge de temples et sanctuaires historiques, ainsi que de nombreux musées de toute sorte.

Le shinkasen s'arrête directement à la Gare d'Okayama, ce qui permet de passer une journée ou plus à Okayama aisément. La ville ne se situe qu'à 45 min d'Osaka.

Ajoutez Okayama à votre itinéraire lorsque vous organiserez votre visite de l'ouest du Japon.

0
0

Laissez un commentaire