Château d’Okayama

Découvrez l’histoire d’Okayama à travers son château

Sélection 7 déc. 2016

À l'inverse de son voisin le Château d'Himeji célèbre pour sa blancheur immaculée, et à l'image du château de Matsumoto dans le département de Nagano, le donjon du château d'Okayama est presque entièrement recouvert de panneaux noirs. Cette apparence lui a valu le surnom de U-jo, ou littéralement «château du corbeau».

Le château d'Okayama est, aujourd'hui encore, un des symboles de la ville. Achevé à la fin du 16ème siècle, une grande partie a été détruite au cours des bombardements de la Seconde Guerre mondiale qui ont ravagé de nombreux autres monuments et lieux à travers le Japon. La tour principale actuelle date de 1966 et a été reconstruite en béton.

Construit à une époque où le Japon était divisé en fiefs chacun régi par un clan, le château d'Okayama a été la demeure de nombreuses familles. Il a d'abord été la propriété du clan Ukita qui en a entamé la construction au 16ème siècle avant d'être cédé au clan Kobayakawa puis au clan Ikeda qui y ajouta le magnifique jardin Okayama Korakuen situé à deux pas du château. Il est d'ailleurs possible d'acheter un pass qui combine les tickets des deux sites.

Le donjon du château s'étend sur plusieurs étages. Du fait de sa reconstruction récente, les visiteurs peuvent se rendre d'un étage à l'autre en ascenseur. Le dernier étage en revanche n'est accessible que par les escaliers et abrite un observatoire qui offre une vue spectaculaire à 360° sur toute la ville d'Okayama.

Les étages inférieurs proposent de nombreuses activités. Il est possible notamment de s'essayer gratuitement au port d'un kimono japonais, perruque et accessoires compris ! Pour l'espace d'un instant, glissez-vous dans la peau du seigneur des lieux ou d'une princesse. Gros point positif : vous pourrez immortaliser ce moment avec votre propre appareil photo et ce, gratuitement ! Attention cependant : l'expérience n'est proposée qu'aux cinq premiers arrivés au début de chaque heure, et il n'est pas possible de réserver sa place à l'avance. Veillez donc à arriver quelques minutes plus tôt si l'activité vous intéresse. En patientant, pourquoi ne pas faire un tour de l'étage pour profiter des expositions sur les sabres japonais et les tenues des seigneurs de l'époque ?

Un étage plus bas, petits et grands peuvent s'essayer à la poterie pour créer un article en céramique de Bizen. Vos œuvres d'art pourront même vous être envoyées par la suite. Au même étage se trouvent des boutiques de souvenirs ainsi qu'un petit café où je vous conseille de vous arrêter pour déguster sa spécialité : le parfait, un délice glacé agrémenté de fruits locaux.

Des guides anglophones sont disponibles pour les touristes curieux d'en savoir plus sur l'histoire du château et de la région d'Okayama en général. N'oubliez pas de réserver à l'avance votre visite avec un guide anglophone. Je ne recommanderais pas la visite aux férus d'histoire qui risqueraient d'être déstabilisés, voire déçus par la modernité du château. En revanche, je trouve que le fait que des activités soient proposées est une excellente façon de rendre la visite de ce très joli château intéressante pour les plus jeunes et les moins jeunes pour qui les cours d'histoire sont un mauvais souvenir !

JapanTravel Featured
JapanTravel Featured

Laissez un commentaire