Kokyo Higashi Gyoen à Tokyo

Le jardin impérial de l'est

Par Marbach Hélène   25 avr. 2016

Le jardin de l'Est se trouve à proximité du quartier Marunouchi et à deux pas du Palais Impérial. Après avoir déambulé dans les longs couloirs de la station Otemachi et après avoir laissé derrière nous les tours du quartier d'affaire, quelle agréable surprise de trouver ce grand espace vert en plein cœur de la ville.

En réalité, trois portes permettent d'y accéder : la porte Otemon (en métro station Otemachi ou en train sortie Marunouchi de la gare de Tokyo), la porte Hirakawamon (station de métro Takebashi) et la porte Kitahanebashimon (accès au jardin Kitanomaru).

Le calme est garanti car le nombre de personne est limité : à chaque porte, un gardien nous donne un jeton qu'il conviendra de rendre en sortant. On peut se laisser aller à la découverte au gré de la promenade. Pour ceux qui souhaitent avoir plus d'explications à propos du jardin et son histoire à la période Edo, un petit guide en anglais est vendu dans l'espace visiteur un peu après la porte Otemon.

Le jardin se découvre sur plusieurs niveaux, que l'on franchit au fur et à mesure en traversant les remparts et les douves. Les murs de pierres taillées sont impressionnants. 

Les jardins Ninomaru sont magnifiques en automne et au printemps lors de la floraison des iris.

Sur le plateau en hauteur, l'espace est plus dégagé et le jardin paysager très organisé : rosiers, bambous, cerisiers... Chacun a son espace. 

On termine l'ascension en montant sur le terre plein des vestiges du Donjon Tenshudai, un grand donjon à l'époque Edo.

La vue est impressionnante.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Marbach Hélène

Marbach Hélène @marbach.hélène

J'habite à Tokyo depuis août 2015 et souhaite faire découvrir mes coups de cœur au Japon, un peu en dehors des sentiers battus de cette ville incroyable. Et pourquoi pas conseiller ceux qui voyagent au Japon !En 2018, j'ai découvert l'île de Kyushu, pédalé sur les ponts de Shimanami Kaido et grimpé en haut du Mont Fuji. Au programme en 2019 ? Explorer le Tohoku et Hokkaido.Le Japon est propice aux superbes photos car ses paysages sont contrastés et sa lumière est très pure par exemple en automne et en hiver. Je ne pars plus sans mon Canon.Enfin, passionnée de trains et de transport, je veille toujours aux côtés pratiques des voyages.