La Rue des Artisans de Tokyo

Sont réunis ici une quarantaine de boutiques d'artisans

Par Teddy Duffort   17 nov. 2015

L'heure du départ approche et vous ne savez toujours pas quoi ramener ? Il est temps de faire un petit geste et d'encourager les artisans locaux ! En plus d'éviter un certain nombre d'arnaque dans les magasins "attrape touriste", vous allez pouvoir repartir avec des objets faits main, durable et pour la plupart équitable alors n'attendez plus !

C'est dans le quartier d'Okachimachi, entre la station Ueno et Akihabara, que s'étend la rue des artisans, bordée de colonnes blanches. Ce rassemblement s'appelle 2k540 Aki Oka Artisan, la suite de chiffre est un terme ferroviaire désignant la distance à la station centrale de Tokyo 2 km et 540 m, et "Aki Oka" sont des abréviations de Akihabara et Okachimachi. Le terme français Artisan y a été accolé en référence aux artistes qui y travaillent.

Le petit plus de ce quartier et qu'en plus de pouvoir se reposer dans des bars et restaurants au cadre original et qui disposent de bons produits, il vous est possible de participer à des ateliers proposés par certains des artisans de la rue. Avez-vous déjà fait de la poterie, de la sculpture ? C'est le moment d'essayer ! En plus de découvrir l'univers de l'artiste, vous repartirez avec un objet personnel fait de vos mains.

En arrivant depuis la station, vous tomberez directement sur une boutique appelée "Miyabica". Ce sont des experts dans la technique du "Tsuishitsu" qui consiste à travailler la laque, le rendu est surprenant et d'une pureté sans pareille. Le procédé reste assez récent, l'artiste Natsuko Minegishi applique plusieurs couches de laques les unes sur les autres, en sachant que 100 couches sont nécessaires pour obtenir 3mm de matière, je vous laisse imaginer les heures de travaux sur ses créations. Une fois les couches de laque sèche, elle les découpe et les sculpte avant de les polir pour un rendu impressionnant. Elle réalise avec ça des boutons de manchette, des pendentifs, des bagues, des broches ou encore des boucles d'oreilles, tout cela pour une large gamme de prix.

Natsuko est indépendante depuis 2006 et a suivi une formation puis obtenu un diplôme à l'université des arts de Musashino, c'est en 2009 qu'elle crée la marque Miyabica.

Écrit par Teddy Duffort
Membre de JapanTravel

Rejoignez la discussion

Celine Villeneuve il y a 3 ans
Article très intéressant ! Je ne connaissais pas cet endroit mais ça me parait en effet parfait pour l'achat de souvenirs originaux !