Sept dieux de la chance d'Ikegami

Itinéraire d'une demi-journée dans la ville de Ota

Par Japan Travel   11 févr. 2019

Au Japon, on croit que sept divinités apportent la fortune et le bonheur, une croyance qui date du début du 15ème siècle. À partir du 19ème siècle, cette tradition se propage dans le peuple et la sélection de ces sept divinités se stabilise pour former le groupe actuel. D'innombrables régions du Japon ont développé des pèlerinages centrés sur ces divinités, parcours qui ont gagné en popularité vers la fin du 20ème siècle. Cet article vous présentera le parcours des seps divinités de la chance de Ikegami dans la ville de Ôta.

Voici la liste des sept divinités :

  1. Ebisu (養源寺) – Divinité de la pêche et du commerce. Origine: Japon
  2. Daikokuten (馬頭観音堂) – Divinité de l'agriculture. Origine: Inde
  3. Benzaiten (厳正院) – Déesse de la musique et de l'art, seule divinité féminine du groupe. Origine: Inde
  4. Bishamonten (微妙庵) – Divinité du trésor et de la fortune. Guerrier et défenseur de la nation. Origin: Inde
  5. Hotei (曹禅寺) – Divinité du bonheur et de la fortune. Origine: Chine
  6. Fukurokuju (本成院) – Divinité de la sagesse et de la longévité. Origine: Chine
  7. Jurojin (妙見堂) – Divinité des ainés et de la longévité. Origin: Chine

Un des rituels des ces pèlerinages et de collectionner les tampons de chaque temple sur un shikishi (色紙), un carton pour autographe bordé d'or. Le shikishi de ce pèlerinage est seulement vendu dans deux temples, c'est pour cette raison que j'ai commencé mon parcours au temple Sōzen-ji, situé à quelques blocs au sud de la station Ikegami. Il n'y a aucune boutique de souvenirs dans ces temples, il faut donc sonner à la porte pour acheter son shikishi. Sur le shikishi, vous verrez le nom de chaque divinité ainsi que le temple qui y est associé, donc le but est de visiter chacun des temples et de collectionner les sept tampons qui représentent chacune des divinités par dessus les calligraphies.

Mimyo-an (Photo: Ota City)
Mimyo-an (Photo: Ota City)

À partir de Sōzen-ji, j'ai été en sens horaire et visité dans l'ordre : Mimyo-an, Batō kannon-dō, Honjo-in, Gonjo-in, Myōken-dō et Yōgen-ji. La statue de la divinité correspondante est conservée dans le hall principal de chacun des temples et vous devrez peut-être demander au personnel de vous ouvrir pour y entrer. Les temples ne sont pas grands et il ne devrait pas être difficile de trouver la table avec le tampon. Il est aussi possible de prendre un papier avec le nom du temple et de la divinité calligraphiés, normalement à la même table.

Il y a beaucoup de temples et de sanctuaires dans la région d'Ikegami. Pour s'assurer que le temple fait bien parti du parcours, il sont normalement identifiés par une bannière rouge a l'extérieur de la porte principale avec l'indication “池上七福神” (Ikegami Shichifukujin). Le parcours complet prends environ deux heures en incluant un petit détour pour visiter le temple Ikegami Honmon-ji. Au printemps, le Ikegami Baien, un jardin de pruniers situé à quelques minutes de marche de Gonjo-in, peut aussi être un ajout agréable à l'itinéraire, particulièrement lors de la floraison des fleurs de pruniers.

Se rendre ici

La station Ikegami se trouve sur la ligne Tokyu-Ikegami.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Guillaume Doré

Guillaume Doré @guillaume.dore

Article original par Japan Travel

Laissez un commentaire