Le Parc Shiretoko

La traversée

 Par Aurelie Vandeneynde   15 sept. 2015

La nature, la VRAIE est là. Après plusieurs semaines sur Honshu, nous voilà sur l'ile d'Hokkaido pour un bain de nature et vie sauvage. Direction Utoro et le parc Shirekoto, pour un trek de 2 jours en autonomie. Après avoir pris les renseignements utiles et nécessaires auprès du centre de la nature de Shirekoto (sur la route qui va aux 5 lacs depuis Utoro), nous garons la voiture à Iwaobestu Onsen (il y a un bus également depuis Utoro).

Nous avançons doucement à travers la forêt. Pour la traversée, nous sommes en autonomie. On porte donc la nourriture et l'eau pour 2 jours, ainsi que les duvets, la tente et le kit casserole/bruleur à gaz. Sorties de la forêt, nous arrivons dans de la neige juste avant de rejoindre le sentier pour gravir le Mt Rausu Dake (1660m) qui malheureusement restera dans les nuages. Malgré tout, en continuant notre marche le long des crêtes, nous pouvons profiter d'un magnifique panorama sur l'océan pacifique, et plus exactement sur Nemuro Kaikyo. Au loin se devinent les iles Kouriles, qui sont sujettes de conflits avec la Russie

Nous continuons notre chemin, et cela n'est pas toujours évident, car il passe à travers des forêts de pins nains de Sibérie. Haut de 1m, ils ne gênent pas la vue, mais il faut faire attention où l'on pose les pieds, car racines et cailloux agrémentent le chemin.

Au bout de quasi 7 heures, nous atteignons le lac de Futatsuike et son site de camping.

Les conditions de sécurités strictes ont été émises par l'agence des forêts pour éviter les accidents: interdiction de sortir des sentiers battus, obligation de stocker les aliments dans des conteneurs blindés, histoire d'éviter que les ours ne soient attirés par une odeur alléchante sous la tente, port fortement conseillé d'une petite clochette pour avertir de son passage ...

Nous sommes bien fatigués et après un repas rapide, nous rangeons la nourriture dans les conteneurs, puis dodo.

Le soleil se lève tôt : 4H30! Nous voilà donc un peu encore tout ensommeillé reparti pour rejoindre le Mt Io-Zan puis Kawuiwaka.

Les paysages changent de la veille, nous quittons les pins nains de Sibérie, pour un cadre plus austère et volcanique. Le sol est du sable (moraine) de toutes les nuances de jaune/ocre. C'est splendide et magnifique. Nous pouvons admirer à la fois l'océan Pacifique et la mer Okhotsk. Nous sommes seuls au monde...ou presque. Après cette pause contemplative, au moment de se remettre en route, nous apercevons...un ours brun. Nous sommes surpris, mais nous admirons l'animal. Il faut dire qu'il y en a environ 400 dans le parc, alors la probabilitié d'en croiser un est assez forte. Waouh!

Nous reprenons notre chemin et notre descente sur Kawuiwaka après un grand détour pour ne pas faire peur à l'ours.

La descente est longue, nous quittons le monde minéral pour retrouver le monde de la forêt. Nous passons par des endroits, où les cheminées de soufre nous rappellent que nous sommes sur un volcan.

De retour dans la vallée, une pause s'impose aux sources d'eaux chaudes (onsen) pour récupérer. Puis le bus/navette nous ramène à Iwaobestu .

Ce trek demande 2 jours de marche et un équipement approprié. Il ne faut pas sous-estimer la difficulté, mais la récompense est là. Vivre la nature nippone, préserver et rencontrer de la vraie vie sauvage.

Membre de JapanTravel

Explorez les environs

Rejoignez la discussion

Aurelie Vandeneynde Auteur il y a 2 ans
Oui c'est un endroit assez magnifique et très différent de la grande île d'Honshu. Se rendre à Hokkaido c'est comme aller dans un autre Japon. A chaque saison c'est une découverte différent.
Celine Villeneuve il y a 2 ans
Cette randonnée parait tellement incroyable et magnifique. Croiser un ours en pleine nature ! Quelle chance