L'Hôtel Sheraton Miyako à Osaka

Le charme d'un hôtel rétro à un prix abordable

Le Japon est souvent considéré comme un pays cher. Mais lors de mon séjour au Sheraton Osaka, j’ai été agréablement surpris. Un hôtel quatre étoiles, des chambres spacieuses et luxueuses, le tout à partir de 10 000¥ la nuit. A Sydney ou à New York, ce serait au moins le double !

L’hôtel est tenu conjointement par les groupes Miyako et Sheraton Hotels, soit l’hospitalité japonaise combinée aux standards internationaux que l’on peut attendre d’un Sheraton. Des chaussures prêtées pour la salle de gym aux lumières des chambres, que l’on peut toutes contrôler depuis son lit grâce à un panneau interrupteur, le souci du détail atteint ici un niveau proprement ahurissant.

Du buffet à l’occidentale à l’atmosphère plus paisible et délicate d’un restaurant japonais, vous pourrez choisir parmi plusieurs options pour savourer votre petit déjeuner ou votre dîner.

A moins qu’il ne soit compris dans votre réservation, le buffet à l’occidentale présente un large choix de plats mais reste relativement cher, à un peu plus de 2 000¥ le repas. Pour moi, le menu proposé dans le petit déjeuner japonais est plus intéressant. A proximité, vous trouverez également des restaurants, des cafés et des konbini (de l'anglais convenience store, sorte d’épicerie japonaise ouverte 24h/24, 7j/7).

Si vous préférez grignoter plutôt que de prendre un repas complet, à l’est du bâtiment de l’hôtel, un café vend des pâtisseries, des viennoiseries et même des œufs durs (50¥ l’unité).

L’hôtel étant relativement grand, prenez le temps de le parcourir pour découvrir les différentes installations. Pour une somme tout à fait modeste, vous pourrez profiter d’une salle de gym et d'une piscine. A ce propos, c’est l’un des rares hôtels à Osaka qui dispose d’une piscine privée. Bon à savoir, un maître nageur est présent aux heures d’ouverture. Lors de mon séjour, j’avais la piscine pour moi tout seul ou presque, le pied pour se reposer, à l’écart du tumulte des rues commerçantes. Attention, comme dans la plupart des piscines et des sources thermales au Japon, si vous avez un tatouage, vous ne pourrez pas vous baigner dans la piscine de l’hôtel.

L’hôtel vous propose une connexion Wi-Fi gratuite, mais accessible depuis le hall d’accueil seulement. Si vous voulez l’utiliser, il vous suffira de demander le mot de passe à l’accueil. En surfant sur le net, vous verrez certainement passer de nombreux hommes d’affaires venus pour une conférence, ou, avec un peu de chance, des mariées en kimono traditionnel, alors profitez-en pour jeter un œil au défilé !

Personnellement, j’ai particulièrement apprécié le jardin autour du hall d’accueil et des restaurants. Très sympathique pour apprécier l’atmosphère et se détendre un peu. Les éléments japonais sont en parfaite harmonie avec la nature, et même sous la pluie, la lueur des gouttes d’eau ruisselant sur ce jardin de mousse apporte sérénité et tranquillité d’esprit.

Les chambres sont très confortables et, par rapport aux standards japonais, plutôt spacieuses. Certaines d’entre elles ont été rénovées (indiqué clairement sur la page de réservation, disponible en anglais), certaines ont conservé leur aspect d’origine, datant des années 70. Elles sont tout aussi confortables, mais reste à voir si vous appréciez le style « rétro ». L’hôtel possède une grande capacité d’accueil mais vous n’entendrez quasiment jamais vos voisins, à moins d’avoir la malchance de vous retrouver à côté d’une chambre occupée par un car entier de touristes. Petit conseil, prévoyez si possible de faire le check-in et le check-out en dehors des « heures de pointe » pour éviter les files d’attentes. Le personnel de l’hôtel, très sympathique par ailleurs, parle anglais et cela facilite bien les choses.

L’hôtel est très bien situé, à deux minutes à pied de la station de métro Tanimachi Kyūchōme (ligne Tanimachi, de couleur violette). La gare JR de Tsuruhashi se trouve un peu plus à l’est, à 10 ou 15 minutes à pied, et une gare de la ligne Kintetsu, au départ de laquelle vous pourrez rejoindre Nara en 35 minutes seulement, se trouve juste en dessous de l'hôtel – plus un centre commercial sur 12 étages à proximité et le marché Kuromon, le grenier d’Osaka, à découvrir absolument.

Si vous prenez la navette depuis l’aéroport international du Kansai (Airport Limousine Bus, horaires en anglais), le bus s’arrête juste en face de l’hôtel, son terminus. Toujours depuis l’aéroport, vous pouvez aussi prendre le bus à destination de « Kintetsu Uehonmachi », depuis l’arrêt de bus n°7. Avant de monter à bord, n’oubliez pas d’acheter votre billet sur une des machines disposées juste à côté de l’arrêt. Le premier bus au départ de l’aéroport est à 6h25 du matin, le dernier à 22h. Depuis l’hôtel, le premier bus part à 6h10 du matin. Avec un bus toutes les 20 minutes, comptez environ 50 minutes pour rejoindre l’aéroport international du Kansai. Si vous êtes chargé avec vos bagages, le bus est une solution confortable et agréable, même si, en fonction du trafic, vous pouvez parfois arriver avec quelques minutes de retard. Mais ne vous inquiétez pas trop, les bus au Japon, surtout pour les aéroports, sont toujours très ponctuels.

Sinon, vous pouvez toujours prendre un train de la ligne Kintetsu jusqu’à Namba, et ensuite monter à bord du Nankai Airport Express. Le trajet est un peu moins cher (850¥) mais un peu plus long qu’en navette, puisqu’il faut compter 10 à 15 minutes pour rejoindre Namba, puis 47 minutes à bord du Nankai Airport Express. Si vous avez un JR Pass, rejoignez plutôt la station de métro Tanimachi Kyūchōme et prenez la ligne Tanimachi (violette) jusqu’à la gare de Tennōji, d’où vous pourrez ensuite prendre le Haruka Limited Express ou le Ordinary Airport Express jusqu’à l’aéroport international du Kansai.

0
0

Laissez un commentaire