Déjeuner à Tokyo: Thon Rouge à Gogo

Le paradis des amateurs de sashimi, à budget réduit!

Par Samantha Lau   

Pensez à sauter le petit-déjeuner si vous comptez vous attaquer au menu de sashimis le plus hallucinant de la capitale. Caché dans l’un des nombreux immeubles d'apparence tout à fait modeste du quartier de Tōyōchō, le restaurant Firebird est un petit bar à sushi, mais les plats proposés n’ont rien d’ordinaire ! Pour à peine 800¥ (soit moins de 6€), vous pouvez commander un bol monstrueux rempli de sashimis de thon rouge (maguro en japonais), qui devrait satisfaire n’importe quel amateur de sashimi pour au moins un mois !

Ce menu, disponible uniquement le midi, répond au doux nom de maguro morisugi don (littéralement, « bol de riz garni de beaucoup trop de thon rouge » - comme si c’était possible !). Evidemment, le midi, tout le monde est là pour ce menu et le restaurant n’accepte pas d’autres commandes. L’idéal est de venir seul ou en petit groupe, puisque l’offre est limitée à un plateau de thon rouge à partager par groupe (ou par personne). La photo ahurissante montrant un bol recouvert d’une montagne de thon postée sur le site RocketNews24 est bien la portion servie pour une personne. Sous cette quantité faramineuse de thon frais, quelque part au fond du bol, vous trouverez une portion elle aussi très généreuse de riz parfaitement assaisonné, sans oublier les 3 accompagnements : du tofu, une salade et une soupe miso. Mais je n’étais pas au bout de mes surprises… En finissant votre assiette, ou plutôt si vous arrivez à la finir, vous pouvez demander une deuxième portion de riz, servie gratuitement ! On comprend vite pourquoi le restaurant a autant de succès au déjeuner, attirant des dizaines de personnes en quête du meilleur rapport qualité-prix, avec la quantité en prime.

Sur son site internet, le restaurant prétend servir 200 couverts chaque jour. Le nombre de tables étant limité (26 places seulement), mieux vaut arriver en avance pour ne pas avoir à attendre trop longtemps. Le bistro ouvre à 11h30, mais de ma propre expérience, en avril il y avait déjà des gens qui faisaient la queue à partir de 10h30 – et c'était en semaine. A 11h, la file s’allongeait et s’allongeait encore le long de la rue… Je vous conseille donc fortement d’arriver tôt si vous voulez être servi dans les premiers.

Je me souviens du sourire béat sur mes lèvres alors que je quittais le restaurant, 30 minutes après avoir entamé mon plateau de sashimis. Un repas merveilleux, qui devait faire envie aux personnes affamées qui attendaient toujours dehors. Bref, je ne peux que vous répéter ce que j’ai répondu à un ado japonais qui me demandait comment ça s’était passé : « 美味しかった、いただきます » (« C’était trop bon ! Et bon appétit ! »).

Pour vous rendre au restaurant Firebird, descendez à la station Tōyōchō (T-14) sur la ligne de métro Tōzai. En prenant la sortie n°2, le restaurant se trouve à 5 minutes à pied de la station.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
4
Julian Bohler

Julian Bohler @julian.bohler

Born in France, I was twenty years old when, passing by a local bookstore, a book about Japanese characters caught my attention. This was my first encounter with Japan, and one that would change my life in many ways. Earning a degree in Japanese Studies with a major in Japanese religions and folklore, I have studied for two years in Kyoto but it only took me a couple of weeks to fall in love with the city. I really feel privileged to have been able to meet so many wonderful people out there, that taught me a lot about Japanese culture and about myself. I love nature, visiting temples and shrines, reading and researching about their history, joining traditional festivals or riding my bike to discover hidden places throughout the city. I also enjoy taking pictures wherever I go and Japan is a never-ending source of inspiration for an amateur like me. With Osaka, Kobe, Nara and many other beautiful rural areas at a short train ride distance from Kyoto, Kansai is also a wonderful area for enjoying the richness of Japanese cuisine. Japan has many secrets for everyone to discover, and countless elusive moments of poetry that no guidebook can tell you about. I am delighted to be able to share the ones I had the chance to witness with you and everyone at Japantourist. I sincerely hope it will make you want to visit and discover this magnificent country.

Article original par Samantha Lau

Rejoignez la discussion

Alexandra Dorovici il y a 5 ans
Merci pour cette trouvaille, je sais où me rendre dès mon retour à Tokyo... !
Julian Bohler Traducteur il y a 5 ans
Ça a l'air fou niveau quantité, mais ça donne envie de relever le défi! :)
Ryo Hayashi il y a 5 ans
oh la la! c'est tres grand!