Mémorial des 47 Rônin à Tokyo

Souvenons-nous des samouraïs au temple Sengaku-ji

Par Elena Lisina   

La vengeance des 47 rônin est à la fois un évènement historique datant du 18ème siècle et une légende nationale japonaise.

Voici ce que nous raconte l'histoire : "En mars 1701, le seigneur Asano Takuminokami du domaine d'Ako (aujourd'hui, préfecture de Hyogo) a attaqué le seigneur Kira Hozukenosuke au château Edo. Asano avait perdu patience après que Kira l'ai provoqué et ai fait preuve d'arrogance envers lui, à plusieurs reprises. Cependant, lorsqu'il l'a attaqué, il n'a pas réussi à le tuer. Le même jour, Asano fut condamné à commettre le seppuku (acte de suicide rituel) alors qu'aucune sanction ne fut prise à l'encontre de Kira, et ce malgré la coutume contemporaine qui consistait à sanctionner les deux parties dans des incidents similaires. En outre, toute la famille Asano fut bannie du pouvoir, laissant ainsi les samouraïs d'Asano sans travail et avec une ferme envie de venger leur maître, puni injustement. Pendant plus d'un an et demi, les samouraïs préparèrent leur vengeance dans des conditions difficiles. Le 14 décembre 1702, les 47 rônin restant vengèrent leur maître avec succès en tuant le seigneur Kira dans sa demeure, sous le commandement de leur chef, Oishi Kuranosuke. Après l'assassinat de Kira, ils emportèrent sa tête à Sengaku-ji et furent plus tard condamnés à commettre le seppuku."

Cette histoire vraie devint populaire dans la culture japonaise et devint emblème de la loyauté, du sacrifice, de la persévérance et de l'honneur, valeurs que les personnes doivent préserver dans leur vie quotidienne. La tragédie des 47 rônin est l'un des thèmes les plus répandus dans l'art japonais. Cette histoire devint un sujet dramatique pour les théâtres de kabuki et de bunraku, pour les récits et pour les arts visuels tels que la gravure sur bois. Cette histoire fut l'objet d'au moins six films au Japon et, plus récemment, d'un film américain, intitulé "47 rônin", sorti en 2013. La version 3D ressemble plus à un film fantastique basé sur une histoire vraie.

Aujourd'hui encore, l'histoire des 47 rônin est toujours populaire au Japon. Chaque année, le 14 décembre, le temple Sengaku-ji organise un festival attirant des milliers de visiteurs pour commémorer l'évènement. Lors du festival, le petit cimetière se remplit de visiteurs et de fumée.

J'ai visité le temple Sengaku-ji lors d'une journée pluvieuse, au printemps.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Mélanie Lemaitre

Mélanie Lemaitre @mélanie.lemaitre

Article original par Elena Lisina

Laissez un commentaire