Hokkaidô Autrement

Road trip vers le pays des merveilles de l'Est

Par Amanda Ho   

De nombreuses personnes visitant Hokkaidô pour la première fois se dirigent directement vers les attractions touristiques classiques de Sapporo, Otaru et Hakodate. J'ai fui tous les lieux mentionnés précédemment lors de ma première visite sur l'île la plus au Nord du Japon et me suis rendue dans un l'Est d'Hokkaidô, un endroit totalement différent. Outre le seul fait que les lieux de visite programmés sortaient de l'habituel, le voyage était une aventure en soi puisque je conduisais à l'étranger pour la première fois. Hokkaidô est très vaste et un road trip long mais amusant m'attendait. L'Est recense quelques régions, et chacune d'entre elles est singulière en terme de paysage et de culture. La zone dans sa globalité était simplement trop vaste et huit jours n'ont pas suffit à tout visiter en détail.

Située du côté le plus à l'Est, la ville de Nemuro est sans conteste le lieu que je préfère. A cet endroit se trouve la première ville japonaise à voir le soleil se lever et il s'agit d'un emplacement populaire où de nombreuses personnes se rassemblent pour assister au premier lever de soleil de l'année. Je suis fascinée par les points extrêmes du Japon et ici, le point le plus à l'Est est le Cap Nosappu qui abrite le plus vieux phare d'Hokkaidô, construit en 1872. Ce dernier se trouvant à proximité de la Russie, on trouve nombre de panneaux russes sur les routes et les bâtiments. J'ai aussi profité de l'opportunité de visiter la station Higashi-Nemuro à la recherche du panneau convoité qui indique "gare la plus à l'Est du Japon". Cette gare est en fait la station la plus à l'Est de toute l'Asie.

La Péninsule de Shiretoko qui donne sur la Mer d'Okhotsk se situe plus au Nord de Nemuro. Prenez garde car Shiretoko détient la plus haute concentration d'ours bruns, un animal symbolique de la région qui fut à la fois craint et vénéré par ses premiers habitants. La manière la plus simple de les voir est d'emprunter la croisière qui permet aux visiteurs de les chercher depuis la mer. Le lieu ayant été désigné comme Site appartenant au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, on compte quelques sommets sur une chaîne de montagnes offrant aux photographes de nombreux lieux où réaliser des photos charmantes. Les plantes et animaux, montagnes, cascades et lacs y sont abondants. J'aurai aisément passé quelques jours à cet endroit si le temps l'avait permis.

A Hokkaidô, lieu réputé pour ses champs de fleurs colorés, la lavande est la fleur incontournable de l'été, au meilleur moment de sa floraison. A Furano et Biei, différentes variétés de plantes sont plantées dans chaque champ pour former ce qui ressemble à un patchwork de collines. A l'origine, il n'était pas prévu que je visite l'une de ses fermes mais nombre de ces jolies collines sont visibles en conduisant le long de la route principale et je n'ai pas pu résister à l'envie de m'arrêter.

J'ai pu visiter quelques villes supplémentaires, bien qu'il s'agissait principalement de lieux de transit dans lesquels je me suis arrêtée pendant quelques heures : le complexe de Sahoro à Obihiro pour les grands ours bruns, le Lac Akan pour les boules de mousse Aegagropila linnaei, Asahikawa pour son village dédié aux ramen. En tout, les longues distances parcourues durant une courte période, les habitants de la région que nous avons rencontré et le paysage magnifique ont fait de mon premier road trip à l'étranger une expérience mémorable. Pour une personne effectuant un premier voyage à Hokkaidô, il s'agissait de quelque chose de différent, hors des normes.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Elodie Pourrat

Elodie Pourrat @elodie.pourrat

Ayant baigné dans la japanime depuis l'enfance, mon intérêt pour la culture Japonaise s'est largement étendu au fils des années. Je suis aujourd'hui des études de Japonais et d'Anglais, et prends beaucoup de plaisir à traduire les articles de JapanTravel.

Article original par Amanda Ho

Laissez un commentaire