Rainbow Karaoké à Sanjō, Kyoto

Chanter toute la nuit et boire à volonté pour pas cher!

Par Alexandra Dorovici   18 juin 2014

Saviez-vous que le passe-temps favori des Japonais est le karaoké?

Contrairement a ce que vous pourriez imaginer, le karaoké japonais est loin d'être, comme son cousin français, une activité désuète réservée aux clubs de vacances! Quel que soit l'âge, c'est une activité très populaire chez les Japonais et les enseignes de karaoké pullulent sur les artères les plus fréquentées des grandes villes. A la veille du week-end, elles sont souvent bondées et accueillent plus de jeunes que les boîtes de nuit de certaines villes, ce qui explique qu'elles ferment généralement bien plus tard que ces dernières. Mais qu'est-ce exactement que le karaoké japonais?

Certains soutiennent que le karaoké et la « machine à karaoké » ont été inventés au Japon dans les années 1970, avant que la pratique ne se popularise en Occident dans les années 1980. Le karaoké se pratique en groupe au sein de chambres privées dotées d'une grande télévision centrale. Vous devez « commander » les chansons sur un écran ou depuis une tablette amovible, elle-même connectée à la machine, ce qui vous permet ensuite d'ajouter la chanson que vous souhaitez chanter à la file d'attente. Le catalogue est très fourni et propose des chansons japonaises récentes, mais également des chansons internationales qui, elles aussi, sont plutôt à jour. Mais si l'ambiance devient rapidement électrique, c'est surtout grâce aux formules intéressantes qui peuvent vous permettre de commander des boissons a volonté jusqu'à votre départ. Jus de fruits ou cocktails alcoolisés, il vous suffira de décrocher le téléphone présent dans la cabine pour passer votre commande et vous la faire apporter par un serveur! Les glaces sont bien souvent gratuites, et vous pourrez également emprunter une paire de maracas et un tambourin pour accompagner vos amis dans leur performance. 

A Kyoto, l'un des karaokés les moins chers est le Rainbow. Il est situé dans une petite rue au deuxieme étage d'un complexe, contrairement à ses principaux concurrents Jankara et Joysound qui, eux, sont au rez-de-chaussée le long des grandes avenues du centre-ville. Néanmoins, au centre du quartier de Sanjō, à deux pas de nombreux bars et restaurants ainsi qu'à quelques minutes des gares Sanjō Keihan et Kawaramachi, on ne peut pas dire qu'il soit difficile d'accès ! Son prix est extrêmement attractif: deux fois moins cher que les autres enseignes, il vous permettra par exemple de passer une nuit entière de 22h jusqu'à 5h du matin avec boissons a volonté pour environ 1 200¥, ce qui, en comparaison, correspond à peu près à deux heures de chansons dans les autres chaînes. D'autre formules vous permettront de passer seulement quelques heures avec une boisson pour environ 600¥. 

Le karaoké peut s'avérer être bien plus intéressant qu'un bar si vous voulez vous amuser entre amis! Par ailleurs, si vous pensez sortir en groupe ou en très grand groupe, vous pouvez demander à occuper la party room, une grande chambre décorée de façon festive qui dispose de trois télévisions, ainsi que d'une scène et d'un pupitre pour les chanteurs, garantissant une soirée très conviviale a ses occupants. Si vous êtes de passage à Kyoto, ne vous laissez donc pas attirer par l'une des enseignes concurrentes, qui vous feront payer plus cher pour le même service. Quelques mètres plus loin, le Rainbow vous assurera une soirée bien plus folle aux prix les plus avantageux du quartier! 

Membre de JapanTravel

Laissez un commentaire