Nikkô

Le chant du dragon, un jour de neige

Par Eva Hulot   16 mars 2015

Nikkô se situe à environ 140 km au nord de Tokyo. C'est un écrin de verdure niché au pied des montagnes, arrosé par des rivières, des lacs, des étangs et des cascades. 

Une fois le souffle coupé par le cadre, la respiration se fait courte à nouveau devant les temples et les sanctuaires de Nikkô. Tout à coup, au détour d'un sentier, on le découvre enfin, ce Japon que l'on s'imagine. Celui des livres, celui des histoires de samouraï. Au calme, à l'intérieur des bâtiments richement décorés, venez écouter le souffle du dragon, vénérer les divinités du zodiaque ou encore lire votre avenir dans les omikuji (écrits divinatoires) du chat qui protège le sanctuaire Tôshô-gû. Les touristes y côtoient les moines et les personnes venues pour prier. En hiver, les boiseries dorées brillent d'un éclat discret sous leur manteau de neige. Toutes ces histoires sont endormies ici, au sanctuaire Tôshô-gû, comme celle du Shôgun Tokugawa Ieyasu qui y repose, veillé par les singes de la Sagesse et la statue du chat endormi.

Photographié par Eva Hulot
Membre de JapanTravel