Un Paysage Grandiose à Kirishima

La randonnée d'Onami-no-ike, une expérience inoubliable

Par Mabaleng Kgaphola   

Kirishima, située au Nord-Est de la préfecture de Kagoshima, abrite une chaîne de montagne populaire. On y trouve des geysers, des onsen et le deuxième plus grand cratère du Japon, Onami-no-ike. Son ascension, ouverte au public, constitue un petit défi mais s'avère très agréable. Il est dit que la montagne du Onami-no-ike renferme une mer morte mais selon les recherches, cette "mer" est en réalité bien vivante.

Je recommande à tous les visiteurs qui viennent randonner à Kirishima de s'arrêter ici pour découvrir un Japon enchanteur. Vous pouvez en effet voir le pays sous un angle différent : très naturel, il génère un sentiment de liberté et de curiosité. Comment cette nature si belle s'est-elle développée ? Le cratère s'est formé après une éruption il y a des années quand la montagne était encore un volcan actif. Je suis encore fascinée par la création d'un si beau paysage suite à ce qui peut être considéré comme une catastrophe naturelle.

Le lac de cratère Onami-no-ike se trouve dans le Parc National de Kirishima-Yaku. A partir du moment où vous êtes garés, vous pouvez voir des familles et des couples se préparer à cette randonnée dont la principale récompense est sa beauté. Plusieurs groupes d'âges différents se lancent dans l'ascension et personnellement je pense que la randonnée aide les gens à être bien ensemble. Aussi étrange que cela puisse paraître, j'avais toujours pensé que la randonnée était une activité faite pour certaines personnes. Mais j'ai pu éprouver lors de cette excursion un sentiment d'accomplissement mêlé à un sentiment de questionnement intérieur. Les visiteurs viennent dans cet endroit connu pour différentes raisons mais ils repartent tous apaisés et plein d'énergie grâce à la sérénité de la nature et à la tranquillité du site.

L'ascension de cette montagne a été un défi pour moi et je n'aurai pas pu y arriver sans le soutien de mes amis qui pratiquent régulièrement des activités en extérieur et des randonneurs japonais (montant ou descendant) qui m'encourageaient à continuer : "Gambate" disaient-ils, ce qui signifie "bats-toi !". Une fois arrivée au sommet, je me suis dit que j'avais vraiment eu raison de faire cette randonnée. Etre là, debout, au sommet de ce site superbe, a été un des meilleurs moments de ma vie, surtout après avoir tant peiné et avoir dû reprendre mon souffle à plusieurs reprises.

Un petit sac avec des fruits secs et de l'eau (indispensable pour reprendre des forces), une bonne nuit de sommeil : voilà ce dont vous avez besoin pour vous lancer dans l'aventure et apprécier ce point de vue inoubliable.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Marbach Hélène

Marbach Hélène @marbach.hélène

J'habite à Tokyo depuis août 2015 et souhaite faire découvrir mes coups de cœur au Japon, un peu en dehors des sentiers battus de cette ville incroyable. Et pourquoi pas conseiller ceux qui voyagent au Japon !En 2018, j'ai découvert l'île de Kyushu, pédalé sur les ponts de Shimanami Kaido et grimpé en haut du Mont Fuji. En 2019, la découverte du Tohoku et d'Hokkaido m'a donné très envie d'y retourner. 2020 sera une année plein d'actualité avec les JO ! Le Japon est propice aux superbes photos car ses paysages sont contrastés et sa lumière est très pure par exemple en automne et en hiver. Je ne pars plus sans mon Canon.Enfin, passionnée de trains et de transport, je veille toujours aux côtés pratiques des voyages.

Article original par Mabaleng Kgaphola

Laissez un commentaire