La « Colline des Love Hotels»

Trouver une chambre de Love Hotel à Shibuya

Par Hannah Warren   

Une des choses pour laquelle le Japon est réputé, c’est la quantité de types d’hébergement proposés, tous uniques et différents. Des ryokan traditionnels aux « hôtels capsule » futuristes en passant, bien sûr, par les love hotels, vous aurez l’embarras du choix.

Pour les touristes, parmi les choses à essayer absolument au Japon, les love hotels figurent généralement en bonne place, mais ce n’est pas non plus l’« attraction » la plus accessible.

Des plus grandes villes aux plus petits villages de campagne, on peut en trouver aux quatre coins du pays. Ils sont généralement reconnaissables à leurs devantures kitsch et à leurs noms incompréhensibles.

A Tokyo, c’est à Shibuya, sur la « colline des love hotels » (Love Hotel Hill, ou de son vrai nom Dōgenzaka), que l'on trouve la plus grande concentration de love hotels.

Chercher et trouver un hôtel dans ce quartier aux allures de labyrinthe peut paraître un peu gênant, mais ce n’est vraiment pas difficile.

Première chose, trouvez un partenaire ! Ça peut être votre compagnon de voyage, votre petit ami ou petite amie, la charmante jeune fille ou le charmant jeune homme que vous avez rencontré en boîte quelques minutes plus tôt.

Soyez prévenus, certains hôtels n’acceptent pas les couples du même sexe et certains vont jusqu’à refuser les étrangers. Même s’ils ne l’affichent pas explicitement, attendez-vous simplement à parfois être refusé à l’entrée.

Ensuite, choisissez votre love hotel. Le quartier en question se trouve derrière le building 109 à Shibuya. Reste ensuite à parcourir les rues du Love Hotel Hill. Choisir l’hôtel est tout aussi amusant que la suite, et plus vous vous aventurez dans les ruelles du quartier, moins les hôtels sont chers. N’ayez donc pas peur de faire le tour et de jeter un œil aux différents hôtels avant de choisir (à moins que l’envie ne soit trop pressante).

Certaines options peuvent être troublantes, mais la plupart du temps vous aurez le choix entre « se reposer » (rest) et « dormir » (stay).

En général, l’option « se reposer » vous permet de louer une chambre pour une durée de une à quatre heures, à 1 500¥ ou plus de l’heure. Evidemment, les tarifs varient en fonction du jour voire de l’heure, et grimpent les vendredi et samedi soirs ainsi que les veilles de jours fériés.

L’option « dormir » vous permet, comme son nom l’indique, de rester pour la nuit. D’habitude le check-in se fait entre 20h et 23h, et la chambre doit être libérée le matin suivant entre 11h et 13h. Vous pouvez trouver des chambres pour seulement 6 500¥, mais pour certains hôtels plus luxueux ou proposant des chambres thématiques délirantes, les prix peuvent grimper jusqu’à 20 000¥ la nuit ! Encore une fois, tout est plus cher le samedi soir et mieux vaut vérifier les prix avant d’entrer.

La plupart du temps, les chambres sont affichées sur un écran près de la porte d’entrée. Celles qui sont disponibles sont allumées. Il vous suffit alors d’appuyer sur le bouton de la chambre qui vous plaît le plus, de payer au comptoir et de récupérer votre clé (parfois, pour une question d’intimité, un écran se trouve devant le comptoir et vous ne pouvez voir la personne à qui vous vous adressez).

Donc, une fois que tout est prêt, vous pouvez, vous et votre compagnon, regagner votre chambre et… jouer au Scrabble. Ou à autre chose si vous préférez.

Chaque chambre est toujours équipée d’une salle de bains avec tout le nécessaire de toilette. En plus de cela, il y a généralement une télé, une radio, un mini frigo et du café.

Les chambres très haut de gamme ont parfois un jacuzzi privé ou des fauteuils de massage. Certains hôtels proposent quelques gourmandises, comme des costumes à la location. Reste à voir si vous êtes prêt ou prête à y laisser un bras pour impressionner votre compagnon.

Malgré une réputation souvent peu flatteuse, la plupart du temps ces hôtels sont propres, bien insonorisés et, avec très peu de lumière naturelle à l’intérieur des chambres, vous pourrez y passer une bonne nuit de sommeil. Il suffit alors de comparer le prix à celui d’un hôtel standard pour s’apercevoir que pour un court séjour, c’est une alternative plutôt avantageuse.

Si vous choisissez d’y passer la nuit, la plupart des hôtels vous préviennent 30 minutes avant le check-out, ce qui devrait vous laisser assez de temps pour prendre une douche et vous habiller. Ensuite, ne reste plus qu’à déposer la clé de votre chambre au comptoir, avant d’affronter la dure lumière du jour et les regards inquisiteurs.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

1
0
Julian Bohler

Julian Bohler @julian.bohler

Born in France, I was twenty years old when, passing by a local bookstore, a book about Japanese characters caught my attention. This was my first encounter with Japan, and one that would change my life in many ways. Earning a degree in Japanese Studies with a major in Japanese religions and folklore, I have studied for two years in Kyoto but it only took me a couple of weeks to fall in love with the city. I really feel privileged to have been able to meet so many wonderful people out there, that taught me a lot about Japanese culture and about myself. I love nature, visiting temples and shrines, reading and researching about their history, joining traditional festivals or riding my bike to discover hidden places throughout the city. I also enjoy taking pictures wherever I go and Japan is a never-ending source of inspiration for an amateur like me. With Osaka, Kobe, Nara and many other beautiful rural areas at a short train ride distance from Kyoto, Kansai is also a wonderful area for enjoying the richness of Japanese cuisine. Japan has many secrets for everyone to discover, and countless elusive moments of poetry that no guidebook can tell you about. I am delighted to be able to share the ones I had the chance to witness with you and everyone at Japantourist. I sincerely hope it will make you want to visit and discover this magnificent country.

Article original par Hannah Warren

Laissez un commentaire